Synopsis

Wakhan esquisse au travers d’un poème cinématographique les conditions de vie de deux tribus, les Wakhis et les Khirgizes. Dans le fin fond des plateaux des mythiques chaînes de montagnes de l’Hindu Kush et du Pamir et donc loin de la guerre et des talibans, le film part à la recherche d’expériences non verbales, et de sensations pures. Ce voyage au travers du corridor du Wakhan connecte avec le quotidien de ces populations reculées vivant pour certaines à plus de 4000m d’altitude. Documentaire non conventionnel, Wakhan est film expérientiel qui présente par touches impressionnistes une autre réalité de l’Afghanistan.

Prix Pierre et Yolande Perreault 2014, Festival Rendez-Vous du Cinéma Québécois, Meilleur premier documentaire.





Crédits

Réalisation Varial* Cédric Houin
Production Varial*Studio, Fabrice Nadjari,Victorine Sentilhes
Collaboration spéciale ARSENAL Montréal – Contemporary Art
Productrice déléguée Victorine Sentilhes
Idée originale Varial* & Fabrice Nadjari
Montage Cyril Lochon
Musique Originale David Drury
Directeur Post-Production Joshua Sherret
Producteurs associés Josuah Scherett, Cyril Lochon, David Drury, Pierre Trahan



Expositions



EN COURS


Arsenal

Arsenal
Toronto, April 17th 2014 to August 16th 2014
(web site) | (carte)


À VENIR


Arsenal
Arsenal Vancouver end of2014


PASSÉES



Arsenal Montreal
Montreal, October 2013 - March 2014

United Nations
New York, January 2013

Nomad Festival
Montréal, December 2011

Impossible Space
NYC, May-June 2012

Milk Gallery
NYC, May 2012

Bursa photojournalism Festival
Turkey, September 2012





Ce couloir de 300 kms de long, situé au nord-est de l’Afghanistan, frontalier avec la Chine, le Tadjikistan et le Pakistan est considéré comme une des régions les plus reculées et difficiles d’accès de cette partie du monde, mais aussi une des plus stables.

Elle est peuplée par 2 tribus qui tentent de survivre dans un environnement grandiose que l’altitude et le manque de ressources rendent pourtant quasi-inhabitable : les Wakhis et les Khirgizes. Les premiers, peuples de fermiers et musulmans ismaeliens que certaines théories anthropologiques font descendre d’Alexandre le Grand, vivent en coexistence pacifique avec les seconds, peuplade nomade sunnite éleveur de bétail, dont les traits asiatiques semblent indiquer l’origine mongole, et qui essaiment leurs villages saisonniers de yourtes dans la partie la plus lointaine et la plus haute du corridor.

+ D’INFOS WIKIPEDIA:WAKHAN CORRIDOR






C’est en lisant un article du New York Times en janvier 2011 sur le Wakhan que Varial* Cédric Houin, photographe et réalisateur, et Fabrice Nadjari, entrepreneur culturel, deux jeunes trentenaires avides de chocs culturels et de voyages initiatiques, décident d’embarquer en juillet et août 2011 dans cette aventure ultime à remonter le temps.

Équipés en matériel de captation photo, vidéo, sonore, transporté à dos d’ânes parés de panneaux solaires, les deux compagnons ont parcouru le corridor à pied, marchant plus de 400 km jusqu’à la frontière chinoise, à la rencontre des villageois, fermiers, éleveurs et nomades, prisonniers de ce toit du monde entouré de frontières quasi-infranchissables.

Ce qu’ils ont découvert et vécu pendant ces semaines de marche, est un Afghanistan « untouched », où les valeurs de partage, d’accueil et de fraternité sont restées intactes - telles que leur avaient inspiré les romans de Jospeh Kessel et de Nicolas Bouvier.

Mené sous l’angle d’une écriture confinant à l’intime, le projet rend hommage à la beauté et la simplicité de ces cultures ancestrales, inconnues du public,et se présente comme une expérience hybride qui transporte le spectateur dans une vision autre d’un pays qu’il croit, peut-être à tort, connaitre.

Le projet Wakhan, un Autre Afghanistan est un projet d'Art Multi-PLaterforme projet rassemble un long-métrage (Wakhan), 3 séries photographiques, des installations vidéo et un livre (Traces of Time, supporté par Impossible project)

« Quand nous sommes partis pour le corridor du Wakhan, au nord-est de l'Afghanistan, équipés de deux appareils photo polaroid et d'une centaine de films instantanés de la firme Impossible project, notre intention était relativement simple : offrir à ceux que nous allions enfin rencontrer, un cadeau rare et tangible, souvenir de notre rencontre, et ainsi ne pas être ce simple photographe qui vole des images et promets de renvoyer une copie une fois rentré... sans jamais vraiment le faire.En marchant le long du corridor, aller retour jusqu'à la frontière chinoise, nous avons offert et réalisé ces portraits instantanés dans une dizaine de villages.

Ce geste répété tous les jours tel un rituel, fut une source d'échange, de curiosité, de joie et de rires nous permettant de vivre des moments forts et intimes avec ceux que nous rencontrions. Impassibles devant les problèmes techniques de ces petites caméras en plastique, et curieux de nos intentions, nos hôtes afghans se laissèrent prendre au jeu du portrait, patients et complices. Cette expérience a provoqué les rencontres les plus fascinantes dans cette région du monde ou les étrangers sont plus que rares : pour la pluspart des villageois, c'était la première fois qu'il voyait une photographie d'eux même.

Les images de cette initiatives, regroupées sous le nom de Traces of Time, donnent une vision simple et noble d'une réalité et figent un présent incertain qui ressemble au passé. Traces of Time est l'hommage de voyageurs qui s'accaparent une image et qui laissent derrière eux une trace qui pourrait changer la vie de ceux qu'ils ont rencontrés. »


93 pages
31 x 23.5 cm (12.20” x 9.25”)
couverture rigide
tissu en linen
impression haute qualité sur papier art
ISBN ISBN 978-0-615-63564-4

Achetez en ligne THE IMPOSSIBLE PROJECT

national geographic Butterfly
ny times A hard trek to humility
Article - Alex Shoumatoff In the Eye of The Beholder
NPR the story The other afghanistan
bbc brasil Magia da fotografia
modern met The other afghanistan



1er Prix national geographic traveler photo 2012
Rendez-Vous du Cinéma Québecois - Meilleur Premier Documentaire 2014
photo district annual 2012
artist wanted – exposure 2011
2013 new york emmy awards (nomination)


Vente
Arsenal Montréal

Jean-François Belisle
Contact

Film production
Victorine Sentilhes
Contact

Varial Cédric Houin
Contact



Crédits

Direction de Création, Réalisation et Photographie Varial* Cédric Houin

Idée originale Varial* & Fabrice Nadjari
Photographies Polaroid Varial* & Fabrice Nadjari
Production Varial*Studio, Fabrice Nadjari, Victorine Sentilhes
Productrice déléguée Victorine Sentilhes
Collaboration Spéciale Arsenal Montreal
Musique David Drury
Traduction Tania-Brianne Peritz
Site Web departement.ca